La charge fiscale des entreprises est un élément important à ne pas négliger. En effet, pour assurer une bonne administration et éviter les cotisations sociales trop lourdes, il est nécessaire pour l’entreprise de maîtriser les règles fiscales en vue de l’optimisation. Pour en savoir plus, découvrez ici quelques astuces qui permettent d’optimiser la fiscalité et ainsi payer moins d’impôt sur les sociétés.

Bien choisir le régime fiscal

Le régime fiscal est un élément qui définit le calcul du bénéfice imposable, les déclarations ainsi que le paiement des impôts. Le régime fiscal applicable dépend non seulement du type d’activité, mais aussi du chiffre d’affaires de l’entreprise. Ainsi, vous avez le choix entre le régime d’une microentreprise ou le régime réel d’imposition. Si le régime d’une microentreprise présente ses avantages fiscaux tels que la simplicité et l’allègement des obligations, il n’est pas applicable pour une entreprise soumise à l’impôt des sociétés. Le régime réel est quant à lui déterminé en fonction des bénéfices réels ainsi que les charges payées par l’entreprise.

Maximiser la déduction des charges courantes et financières

La plupart des charges entrant dans l’intérêt de l’entreprise sont déductibles lorsqu’on parle d’impôt sur les sociétés. Pour optimiser la situation d’une entreprise alors, il faut connaitre les charges pouvant être déduites de son résultat. Ainsi, n’hésitez pas à demander à votre expert-comptable les frais qui pourront être déduits. De même pour les charges financières. En effet, plusieurs entreprises choisissent de minorer leur résultat imposable en déduisant les intérêts des emprunts souscrits ou réaliser certains investissements. Cependant, la déductibilité des frais financiers est limitée à un certain seuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *