Accueil > Economie > Schéma des zones d’activités

Schéma des zones d’activités

Dans une optique d’organisation territoriale et de mise en cohérence des actions à l’échelle du bassin de vie,  une convention de coopération a été signé en décembre 2011 réunissant les territoires agissant sur le développement économique. La document concerne ainsi  le Pays dignois,  les quatre communautés de communes qui formaient le Pays dignois (avant fusion), les communes d’Aiglun et Champtercier. . Le premier objectif de ce partenariat était  l’élaboration d’un schéma territorial de développement économique.  

Suivez le lien pour télécharger le document:  convention de coopération CC-Pays

La convention a donné lieu à :

  • Un état des lieux des zones d’activité existantes
  • L’élaboration d’une étude préalable pour l’émergence d’une offre foncière et immobilière adaptée au développement économique et l’élaboration d’un schéma des espaces d’activité.

L’étude a été réalisée parle cabinet Elan développement. De manière très synthétique il en ressort les points suivants:

Par rapport à la demande  il manque une offre qualitative phare pour produire un signal fort, un effet d’appel des projets innovants ou stratégiques.Il est apparu la nécessité de Clarifier la mission d’accueil, d’accompagnement et de suivi des entreprises sur le territoire tout au long de leur développement, et de rendre plus lisible le parcours de l’entreprise sur le territoire : de Incubation du projet d’activité,  à  Installation, extension, relocalisation en phase de développement jusqu’à la  Transmission-reprise…

Pour ce qui est de l’offre,  92 ha de foncier économique  à l’échelle du Pays Dignois sont répartis sur 6 espaces d’activités (dont 60 sur St Christophe avec 130 entreprises). Différents projets d’extension et création de foncier économique portent à près de 47 ha le potentiel d’augmentation des surfaces de ZAE en territoire dignois avec des vocations d’accueil tournées vers l’activité artisanale, le bâtiment et les services. Cette offre est insuffisante puisqu’il est notée une faiblesse significative du foncier économique du Pays Dignois rapporté à son bassin de population et au regard des bassins voisins. D’autres part, les zones existantes sont quasiment saturées ce qui appelle une réflexion globale sur l’accroissement du foncier économique du territoire.

Des préconisations :

1/ Programmer et mettre en œuvre l’ensemble des projets de zones envisagés sur le territoire aux vocations et niveaux d’intérêt complémentaires Aiglun, Champtercier, Marcoux, Bras d’Asse et Gaubert (ou sur la RN 85 entre Digne et l’autoroute)

2/ Identifier les friches et dents creuses à requalifier

3/ Clarifier le parcours d’accueil des entreprises , mettre en œuvre des outils d’animation économique

Quatre projets ont été identifiés sur l’axe principal de développement du territoire de la communauté de communes:

- Deux zones en extension de zones d’activités existantes : Champtercier et Aiglun

- Deux zones en création Bras d’Asse et Marcoux

- Une zone en projet à plus long terme sur la commune de Digne : Zone Gaubert à Digne les Bains de près de 20 ha

Dès cette année, la communauté de communes a poursuivi ou réalisé les études techniques de celles de Marcoux, Champtercier et de Bras d’Asse:

  • Celle de Champtercier est présenté dans le cadre de la modification du PLU de la commune.(Enquête publique en cours)
  • Pour celle de Bras d’Asse, la DREAL a demandé des études d’impact, notamment faune et flore, complémentaires. Le projet est financé et doit voir le jour dans le courant de l’année 2014.Cette opération est la seule qui puisse offrir des terrains pour les artisans de la vallée de l’Asse.
  • La zone de Marcoux est retardée par le refus des propriétaires de céder leurs terrains. Plusieurs années sont malheureusement à prévoir avant d’arrivée à terme.
  • Enfin pour la zone du plan de Gaubert, la DDT a souhaité qu’un bilan de toutes les études hydrauliques déjà abouties soit établies afin de définir un plateau permettant l’installation de nouvelles constructions hors zones inondables. L’étude est en cours. Elle sera complétée par une étude Faune et Flore sur les 34 ha concernés.

Etude Elan  à télécharger : - RAPPORT FINAL -

Remonter en haut